français   •   english

Note de la nonciature apostolique au Canada à la rédaction de Présence

La nonciature apostolique souhaite apporter quelques précisions quant à des informations et sous-entendus qui circulent dans des articles de Présence information religieuse et qui, à ses yeux, portent à confusion.

La mission d’une nonciature est bien connue et peut être consultée sur le site web de la nonciature à l’adresse http://nuntiatura.ca/fr/role-et-fonction/.

On y constate qu’il n’est pas du ressort d’une nonciature d’intervenir directement dans un pays pour y mener des enquêtes ou pour s’immiscer dans la gestion d’un diocèse ou le gouvernement pastoral d’un évêque.

Lorsque la situation se présente, elle accueille les informations que lui remettent des fidèles, des membres du clergé, des membres de communautés religieuses, et naturellement des évêques des diocèses. Ces informations sont systématiquement communiquées rapidement aux Congrégations romaines concernées.

Plus spécifiquement, toutes les informations reçues du diocèse de Montréal par ses représentants dans le cadre de l’affaire Boucher ont été communiquées dans les plus brefs délais à la Congrégation pour la Doctrine de la foi, comme il se doit.

Consciente du cadre bien défini de son rôle, ainsi que par respect pour les processus et pour les personnes impliquées, la nonciature ne se prononce jamais publiquement au sujet des informations qui sont portées à son attention.

Finalement, il est de coutume que la durée du mandat d’un nonce apostolique dans un pays est de six à huit ans. Mgr Bonazzi étant en fonction au Canada depuis sept ans, sa nouvelle affectation diplomatique s’inscrit dans cette coutume.

Ottawa, 23 décembre 2020