français   •   english

Acte protocolaire en l’honneur de S. Em. le Cardinal G.C. Lacroix

Allocution du Nonce Apostolique, Mgr. Luigi Bonazzi
Québec, le 28 février 2014

Eminences,
Chers Frères dans l’épiscopat,

Représentants distingués du Gouvernement fédéral, provincial et municipal Chers prêtres, religieux, religieuses et fidèles de l’archidiocèse de Québec C’est pour moi une grande joie d’être avec vous aujourd’hui, pour accueillir et féliciter Monseigneur Gérald Cyprien Lacroix, de retour du dernier Consistoire, où il a été créé Cardinal de la Sainte Eglise romaine.

Je suis heureux d’être dans cette ville historique de Québec, l’Eglise mère et le siège primatial du Canada, fondée par le bienheureux François de Montmorency Laval. C’est d’icimême que les premiers missionnaires sont partis pour annoncer le Christ dans tous les lieux du Canada, en d’autres parties d’Amérique du Nord et ailleurs, a mari usque ad mare et a flumine usque ad terminos orbis terrae (cf. Ps 71,8): les missionnaires sortis de Québec ont voyagé partout pour proclamer l’Évangile.

Je salue les Cardinaux, les Archevêques et les Evêques ici rassemblés pour souligner l’honneur qui a été décerné au Pasteur de cette Église. Le Cardinal Lacroix s’inscrit dans la tradition de ses prédécesseurs qui ont occupé ce Siège épiscopal et qui ont promu la vie et la mission de l’Église dans ce Pays.

Avec respect et estime, je salue les Autorités civiles. Comme vous le savez, l’Eglise, qui désire sincèrement travailler au mieux-être de tous, est toujours prête à offrir la contribution de sa pensée et de son action pour l’édification du bien commun. Elle accomplie ce service en s’inspirant de l’Evangile, qui est un facteur puissant et efficace de transformation de l’histoire. Je salue volontiers les prêtres, les religieux, les religieuses et les fidèles de l’archidiocèse de Québec. J’aimerais exprimer ma vive appréciation pour les multiples façons avec lesquelles vous prenez part à l’édification de l’Église et contribuez également à la vie de la société civile.

Chacun connaît la riche histoire et l’apport considérable de l’Église – spécialement le dévouement des Congrégations religieuses – au développement de la société et dans la naissance d’institutions pour la santé, l’éducation et l’aide sociale, dans cette province comme dans le reste du Canada. Dear friends, the honor bestowed upon your beloved Archbishop, is a tribute to this venerable Church of Québec, which celebrates at this time the 350th anniversary of the foundation of the first Parish in North America, the present Basilica-Cathedral of Notre Dame.

I recall the words of St. Paul in his first letter to the Corinthians: “…if one member is honored, all the members rejoice with it.” (1 Cor. 12:26) Furthermore, every honor and every office in the Church is not for personal aggrandizement but rather, a further avenue of service to the Church and the wider community. This was emphasized by Pope Francis in his letter to the new Cardinals upon the announcement of their appointment:

«Le cardinalat ne signifie pas une promotion ni un honneur, ni une décoration ; il est simplement un service qui exige d’étendre le regard et d’élargir le cœur. Et, bien que cela semble un paradoxe, on ne peut acquérir cette capacité de regarder plus loin et d’aimer plus universellement avec une plus grande intensité qu’en suivant la même voie que le Seigneur : la voie de l’abaissement et de l’humilité, en prenant la forme d’un serviteur (cf. Phil. 1,5:8)».

Cher Cardinal Lacroix, vous êtes ainsi appelé à répondre aux besoins de cette Église particulière de Québec et à avoir une sollicitude spéciale pour l’Église universelle, en tant que collaborateur proche du Saint-Père, Évêque de Rome et Pasteur de l’Eglise universelle.

Je vous souhaite d’apporter à ce ministère important la joie et l’enthousiasme que vous avez manifestés comme prêtre, missionnaire, Évêque auxiliaire et, depuis le 22 février 2011, comme Archevêque de Québec, en syntonie avec le thème de cette cérémonie qui, s’inspirant de l’Exhortation apostolique Evangelii gaudium, nous a invitée à « célébrer la joie de l’Evangile ».

Le monde, notre monde, souvent trop triste, a faim de joie, des vraies joies. Ces joies dont l’Evangile vécu enrichie notre vie.

Que Notre-Dame, saint Jean Baptiste, sainte Anne, Patronne de cette Province, saint Joseph et les Saints Martyrs canadiens, patrons du Canada, le bienheureux François de Laval, premier évêque de Québec, vous assistent par leur intercession puissante dans l’exercice généreux du ministère qui vous a été confié comme membre du Collège des Cardinaux.

Que Notre-Seigneur vous bénisse toujours.